LYON15-16
Bibliographie des éditions lyonnaises 1473-1600

Lion


Comment faire une recherche ?

Identifiez-vous : à partir du compte "invité".

Vous pouvez faire une recherche dans n’importe lequel des champs existants. On pense surtout à une recherche par personne (Nom ou vedette, ligne 1), par titre ou mot dans un titre (dans le champ ‘Titre complet’), par format (dans le champ ‘Description’). On peut aussi combiner des interrogations, par exemple, chercher les éditions d’Érasme publiées en format in-16˚ entre les années 1530 et 1550 (une tranche d’années doit être inscrite ainsi : 1530…1550). N’oubliez pas de mettre ‘Non’ dans la case ‘Fantôme’ si vous voulez éliminer les éditions non-confirmées. Ou bien, les éditions d’Érasme (en latin, ‘Erasmus’) imprimées en français et conservées à Lyon. Ou encore les éditions d’Érasme imprimées par Gryphe dont il existe une copie numérique (en mettant ‘Oui’ dans le champ ‘Numérisation’ en bas de la page web). Les éditions dans cette base conservés dans des bibliothèques à Lyon : 5 533 ; éditions conservés à Paris 7 643. Et ainsi de suite.

Plusieurs champs sont construits sur une inscription ‘Oui’ – ‘Non’. Si, par exemple, vous mettez ‘Oui’, vous recevrez toutes les ‘Oui’ qui se trouvent dans cette case dans la base entière. ‘Fausses adresses’ (à la ligne 9) : 125 résultats : Fantôme’ (même ligne) : 170 résultats. Dans d'autres cas ('Marques', 'Cadre', 'Illustration', 'Portrait', 'Exemplaire numérisé'), la case 'Oui' - 'Non' est suivi par un champ d'information.

Division de la page : chaque page est divisée en deux unités : ‘Informations de base’ sur 14 lignes en haut ; et ‘Informations complémentaires’ couvrant les lignes au milieu et en bas de la page. La section ‘Informations complémentaires’ contient également une sous-section de ‘Notes diverses’ et ‘Exemplaires numérisés’ et ‘Exemplaires conservés’

Fantôme : à la ligne 9 en descendant, le champ ‘Fantôme’ offre l’alternative : Oui ou Non. Une édition est dite ‘fantôme’ (en anglais, ‘ghosts’) si une description antérieure de cette édition s’est révélée fausse, c’est-à-dire que l’on a pu établir avec certitude ou avec une relative certitude qu’une telle édition n’a jamais existé. Ainsi, si on veut éliminer de la liste des résultats toutes les éditions ‘fausses’, on doit inscrire ‘Non’ dans cette case.

Numéro de référence : le numéro de référence de la base Lyon15-16 se trouve actuellement à la ligne 14 au même niveau que le numéro USTC. Ces numéros ont 5 chiffres commençant par 10 000.

Trier. Vous pouvez trier ou ordonner les informations selon un critère : par exemple, par année de publication, ou par année de publication pour un imprimeur. Il faut cliquer sur le bouton en haut de la page et suivre. Une fois arrivé à l'écran 'Tri', il faut choisir le ou les éléments qui vous intéressent et cliquez sur 'Ajouter'. Une fois ajouté dans la case sur la droite, on peut taper sur le bouton 'Trier' et l'opération s'enclenchera.

Fiches ignorés. Après avoir effectué un tri ou une sélection, par exemple, sous 'Langue(s)' les impressions en 'Latin', ce qui donne actuellement 13 716 résultats. Pour obtenir les autres notices, il suffit d'aller en haut à 'Enregistrements' et choisir 'Afficher enreg. ignorés uniq.', ce qui donne 7 896 fiches avec toutes les langues autres que le latin.

Voici en gros l’état des divers composants de cette base :

Assez bien ordonné :

‘Lieu/Imprimeur/Date’ : les noms des imprimeurs et libraires ont été vérifiés et, sauf coquille, leurs noms ont été normalisés.

‘Langue(s)’ : relativement bien établi. Il peut y avoir des publications principalement en français qui contiennent aussi du latin, qui n’a pas été noté.

‘Références’ : citation de Baudrier ou Cartier ou Supplément Baudrier + Gültingen, suivi par un point. Les autres références (titre bref) sont données en ordre alphabétique. Éventuellement, comme dans GLN, un plus + donnera accès à la référence complète.

Incomplet ou désordonné :

‘Nom d’auteur ou vedette’: dans bon nombre de cas, il existe encore deux ou plusieurs orthographes pour une même personne. Les auteurs de l’Antiquité et bon nombre de ceux du Moyen Âge et de la Renaissance conservent un nom en latin : Livius et non pas Titte-Live ; Erasmus et non pas Érasme. Mais nous avons aussi suivi l’orthographe de la langue du pays d’origine de certains auteurs : Petrarca et non pas Pétrarque ; John of Holywood, dit Sacrobosco. Si vous n’obtenez pas de résultat, pensez aux autres orthographe possible pour le nom en question.
Le but final : chaque auteur sous un même nom avec certaines variantes et aussi ses dates ou floruit. Ceci est en haut de la liste des réparations à effectuer. Il faut tenir compte des choix de la BNF mais aussi de USTC. Nous ne sommes pas encore là.

‘Auteurs secondaires’ : beaucoup de désordre entre la ligne Auteur et cette ligne-ci. Nous avons toujours remis à plus tard l’organisation de ce champ. Maintenant, il faut partir des relevées de USTC.

‘Titre bref’ : idéalement, le même texte devrait recevoir le même libellé. Un but très éloigné. La plupart du temps, le Titre bref est simplement un extrait du Titre.

‘Traduction’ : le nom du traducteur est souvent noté sous Auteurs secondaires et même sous Auteur, conformément à une ancienne inscription. Réparation à faire, en consultant les volumes de Paul Chavy.

‘Titre complet’ : nous visons l’inscription du titre complet. C’est un idéal. Plus on avance dans le XVIe siècle, plus les titres latins sont notés sous forme brève. Beaucoup de titres des publications en français sont transcrits ligne par ligne. Soulignons que nous reprenons ici le travail accompli par l’équipe USTC.

‘Exemplaires’ : pour certaines villes comme Paris, la façon de citer une bibliothèque a changé avec le temps : BNF, Bibliothèque nationale ; BMAZ, Mazarine, Bibliothèque Mazarine ; et quelques autres. Il faut chercher d’abord par ville, et repérer les formes existantes. Les informations sur le pays de la bibliothèque ne sont pas uniforme non plus. Mieux de chercher par ville. Réparations importantes à faire. Par contre, les informations sur les exemplaires conservés à Lyon sont, autant que possible, exactes et sont écrites au long en tête de liste. Nous avons essayé de faire le tour des diverses bibliothèques existant à Lyon.

 

 

 

 

Copyright © 2015, William Kemp et Jean-François Vallée